comment intégrer l’EV dans la stratégie de poker

Savoir calculer l’EV (« Expected Value ») et comment l’intégrer à sa stratégie est indispensable pour connaître la force de sa main. En savoir plus sur l’EV au poker

Le poker est un jeu où la chance et le hasard ont une part non négligeable. Il est important d’insister sur ce point dès maintenant, avant d’expliquer un concept qui touche aux probabilités et aux mathématiques, afin de ne pas tomber dans l’erreur de croire que les choses se passeront toujours comme prévu. Cependant, les cartes de poker s’apparentent assez logiquement à des chiffres et à des numéros, et donc aux mathématiques. Or les mathématiques sont une science, et la science dispose de ses propres théories qui se traduisent ensuite en formules. Et le poker compte donc ses propres formules.

L’EV est une notion que tous les coaches de poker de la planète se doivent d’enseigner à leurs élèves, car il est vital que ceux-ci la comprennent. Il est vrai que celle-ci est peut-être un peu moins utile dans les tournois Live, car la manière de jouer, plus viscérale et où l’instinct a une place prépondérante, est différente. Mais dans les tournois de poker en ligne, maîtriser la notion d’EV (« Expected Value » en anglais, soit « Valeur Attendue » en français) est indispensable. Que vous participiez à un cash game ou à un MTT, il faudra tenir compte de l’EV.

La Valeur Attendue représente la somme d’argent ou de jetons que vous devriez normalement gagner ou perdre dans une situation concrète d’une partie de poker. Bien entendu, l’EV va aussi dépendre de nombreuses variables qui peuvent agir dessus, comme le niveau du joueur, l’importance de la main ou encore la situation sur la table entre les différents tapis. Tout ceci aura son influence. En résumé, l’EV au poker change constamment en fonction de la main en cours, et il faudra le recalculer à chaque tour afin de nous aider à prendre la bonne décision. L’EV est donc à la fois assez ennuyeux, car il faut toujours le réévaluer, mais aussi redoutablement efficace.

Le plus simple pour le comprendre est de prendre un exemple sur une partie de Texas Holdem, la variante que nous connaissons tous le mieux. Imaginons maintenant une situation où nous sommes la big blind, qui coûte 50 euros, et qu’un de nos adversaires décide de faire tapis avant le flop en misant l’intégralité de ses 100 euros. Notre stack de jetons est de 10 big blinds, et nous avons en main une séduisante paire d’As, qui compte dans ce genre de situations un pourcentage de victoire d’environ 80%. Si nous gagnons, nous remporterons 200 euros, et si nous perdons, nous perdrons les 50 euros de notre big blind plus les 50 autres misés pour suivre le all-in.

La formule de l’EV multiplie la probabilité de gagner (en décimales) par la somme que l’on peut gagner et en soustrait la multiplication entre la probabilité de perdre (en décimales) et la somme que l’on a mise en jeu. Dans cet exemple précis, la formule s’écrirait alors ainsi : (0.8*200) – (0.2*100). Le résultat final sera donc de 160 – 20, soit 140 euros. La traduction de ceci est que si l’on jouait plusieurs mains dans des conditions exactement identiques à celle-ci, la moyenne des gains sur le long terme serait de 140 euros par main. Bien sûr, il est important de dire, comme nous l’avons précisé au début, que ce calcul n’est pas toujours probant à court terme, le hasard ayant toujours son mot à dire.

Cependant, on peut résumer en disant que chaque fois que le résultat du calcul est positif, alors nous sommes sur la bonne voie, tandis que tout résultat négatif doit nous convaincre de ne pas nous engager dans cette main. A partir de là, chaque joueur peut développer sa stratégie, tout en prenant en compte le comportement de ses adversaires aux mains précédentes. Car en effet, le style de ses opposants aura aussi son importance dans le calcul de l’EV au poker. Il faut bien étudier chaque joueur et comprendre sa façon de jouer, afin de savoir quoi faire lors d’une main en face-à-face. Relancer, suivre, checker ou se coucher. Il faut d’abord bien analyser la situation spécifique à cette main avant d’effectuer le calcul de l’EV pour savoir ce que l’on peut faire ou non.

Bien sûr, cela peut paraître un peu barbant de devoir constamment calculer cette Valeur Attendue à chaque nouvelle main. Mais il n’y a en vérité pas à le faire à chaque fois, puisqu’il y aura de nombreuses mains où une tactique spéciale prendra le pas sur toute considération mathématique. A d’autres moments toutefois, quand la partie est la plus complexe possible et que l’on soit proche de la sortie à chaque tour, cela pourrait bien valoir la peine de faire ce petit calcul mental, ou même à l’aide d’un papier et d’un crayon si besoin.

Vous verrez que l’EV pourra prendre une place si primordiale dans votre manière de jouer au poker que vous serez capable de la définir mais surtout de la modifier en fonction de la qualité de votre adversaire. Ce n’est pas du tout pareil d’affronter un joueur très réfléchi, qui joue ses mains de manière parcimonieuse, qu’un joueur plus agressif, qui participe à une grande quantité de mains. Mais dans les deux cas, le calcul de la Valeur Attendue pourra s’avérer très utile. Il est aussi possible de créer ses propres tables et ses propres modèles, notamment dans le calcul des probabilités de victoire en fonction de ses cartes, et les mémoriser avant de les utiliser en jeu.

Pour les débutants, il sera bien entendu très important d’avoir d’abord en tête toutes les combinaisons au poker afin de pouvoir progresser, puis d’augmenter progressivement son expérience autour des tables pour disposer d’une vision la plus globale possible du jeu et de ses stratégies. Si vous voulez devenir un professionnel, il vous faudra au moins ça et maîtriser des concepts comme celui de l’EV pour réussir.

Author: Ian Fox